Vous êtes ici : Accueil > Français - Latin > Les 6A et 6D au théâtre : Du temps que les arbres parlaient
Publié : 21 mars 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les 6A et 6D au théâtre : Du temps que les arbres parlaient

Le mercredi 3 février, les élèves de 6A et de 6D, accompagnés par Mme Fleury, Mme Moal et Mme Pluriau, ont assisté à une pièce de théâtre au Cadran : DU TEMPS QUE LES ARBRES PARLAIENT, pièce écrite par Yves Lebeau et mise en scène par Jefferson Desmoulains.

Voici quelques résumés de la pièce :

C’est l’histoire d’un jeune garçon dont le père est parti, il vit donc avec sa mère. Un jour, le garçon s’adresse à un chêne, qui étrangement, lui répond. Le garçon affirme à l’arbre qu’il veut partir (mourir). Le chêne demande au jeune garçon de dire « merci » à sa mère quand elle lui donne à manger. Un jour, il y a de l’orage, alors l’arbre conseille au garçon de rentrer chez lui. Chez lui, le garçon voit le peignoir trempé de sa mère , il comprend alors qu’elle est partie. L’orage est terminé, le garçon retourne voir l’arbre et lui raconte le départ de sa mère. Puis, il trouve un trou dans l’écorce de l’arbre, il y entra alors. Quand il ressort du trou, l’arbre lui dit qu’il y a une robe au loin. Le garçon rencontre cette robe, ils tombent amoureux et vécurent heureux.
Sarah, 6D.

J’ai bien aimé cette pièce, car elle était intéressante et originale. Elle parle d’un arbre et d’un enfant qui discutent ensemble, l’arbre est en papier et à l’intérieur se trouve un homme qui fait la voix de l’arbre. Le petit garçon est joué par un adulte. Il veut disparaître à cause de sa mère et son père qui sont séparés, sa mère est donc déprimée. Le garçon cherche ensuite une solution pour disparaître.
Alice, 6D.

C’est l’histoire d’un enfant dont la mère est dépressive et le père est parti.Cet enfant va dans la plaine et se met en colère, il frappe partout et il appelle un arbre qui lui répond. Il lui raconte que chaque soir sa mère lui fait à manger, mais il mange tout seul. Chaque jour, sa mère s’enferme dans la salle de bain et prend sa douche, met du parfum, mais elle ne sort pas de la salle de bain. L’enfant retourne voir l’arbre et il lui dit qu’il veut partir, ne plus sentir, disparaître pour toujours. Mais l’arbre enferme l’enfant dans le tronc où il y a plein de piques en bois et peu d’oxygène. Alors, vers la fin, le garçon voit une robe, après il danse avec, puis ils se marient et ont un enfant. A la fin, j’ai compris qu’il y avait plusieurs étapes : la première quand ils se rencontrent, la deuxième quand ils se marient et la troisième quand ils ont un enfant.
Enzo, 6A.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui est en colère parce que son père est parti et sa mère ne lui parle plus. Elle est tellement triste qu’elle s’enferme dans la salle de bain ; elle vient lui donner à manger, puis repart. Le garçon en a marre, il part sur une colline, pas très loin de chez lui, où se trouve un grand chêne d’environ trente mètres de haut. Le petit garçon appelle l’arbre et l’arbre lui répond. Ils parlent très longtemps. L’enfant avoue à l’arbre qu’il a volé la trompette de son père. Un jour, sa mère part et il est tout seul avec l’arbre. Il a encore plus besoin du chêne qu’avant. Le petit garçon voit que le chêne a un trou dans son écorce et il entre à l’intérieur. Puis, il ressort. Il était changé : il ne voulait plus mourir. Le garçon rencontre une fille et devient heureux.
Louenn, 6A.

Ce spectacle était parfois drôle, parfois triste. L’acteur principal était un enfant qui par hasard, trouve un arbre qui parle. Sa mère ne lui parle plus et son père est parti pour une raison inconnue. Pendant tout le spectacle, l’enfant parle à l’arbre et parfois s’énerve. Ils parlent du temps des parents de l’enfant. L’enfant essaye à plusieurs reprises de se tuer afin de ne plus voir, sentir, toucher... L’enfant décide de rentrer à l’intérieur de l’arbre. Mais finalement, l’enfant résiste. Il ressort de l’arbre et rencontre une fille ; il part avec elle. J’ai bien aimé cette pièce, car elle est joyeuse et triste. Les acteurs ont très bien joué leur rôle.
Thibaud, 6A.

Voici quelques avis sur la pièce :

J’ai trouvé cette pièce émouvante et marrante. J’ai beaucoup aimé les acteurs, car ils jouaient très bien leur rôle. J’ai beaucoup aimé cette pièce, car elle me fait penser au petit prince et à sa rose. J’ai aussi aimé le moment où l’arbre jouait avec des avions en papier.
Lucas, 6D.

Ce que j’ai aimé dans la pièce, c’est le dialogue entre l’enfant et l’arbre, car c’était un peu comique et il y avait du suspense. Ce qui m’a beaucoup plu, ce sont les fausses disputes. La pièce était un peu émouvante et ça m’a rappelé Le petit prince. Personnellement, je trouve que la pièce a un côté poétique. J’ai beaucoup aimé cette pièce et je souhaiterais la revoir prochainement.
Toscane, 6D.

J’ai bien aimé le contact entre les acteurs et le public. Les nombreux dialogues plus ou moins humoristiques, cela fait que je ne me suis pas ennuyé. Cette pièce m’a rappelé certains textes et livres lus en classe comme le côté émouvant du petit prince, car cela m’a fait penser au dialogue entre la fleur et le petit prince. J’ai bien aimé aussi le côté revisité à la fin de la pièce.
Bastien, 6D.

Dans ce spectacle, j’ai aimé la mise en scène, car les jeux de lumière allaient très bien avec la pièce. Je trouve que les décors étaient bien faits et les effets spéciaux étaient très réalistes, ainsi que les bruits.
Julien, 6D.

J’ai bien aimé cette pièce car elle est comme un conte et rappelle le merveilleux, mais avec un peu d’humour ce qui m’a beaucoup plu.
Jeanne, 6A.

J’ai trouvé cette pièce intéressante, marrante, parfois triste. Cette relation entre un arbre et un enfant m’a particulièrement touché. La mise en scène était bien représentée. C’est une pièce pleine d’espoir en l’avenir et qui confronte plusieurs temporalités. C’est entre autres en parlant avec l’arbre que l’enfant va sortir de ses idées sombres. L’arbre est tout d’abord désemparé par les questionnements... Et j’ai trouvé que c’était un bon défi de faire parler un arbre sur scène !
Nathan, 6D.

J’ai bien aimé cette pièce, car elle est drôle et à la fois triste et dramatique. J’ai bien aimé quand l’arbre faisait les avions en papier.
Lola, 6A.

J’ai trouvé cette pièce très émouvante avec des faces cachées et compliquées, comme la trompette, par exemple. J’ai adoré l’arbre qui faisait des avions en papier pendant la pause pour ne pas qu’on discute. C’était super !
Virgil, 6A.