Vous êtes ici : Accueil > Sciences physiques > Fête de la science 2016
Publié : 14 novembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Fête de la science 2016

Le vendredi 14 octobre 2016, les élèves de 4ème D se sont rendus à la Fête de la Science qui avait lieu dans les locaux de la faculté d’Evreux. Voici quelques passages choisis de leur compte-rendu de cette sortie.
« A la Fête de la Science, nous avons vu que pour faire des économies d’eau, on peut manger des légumineuses au lieu de la viande car pour la production de 1kg de viande, il y a besoin de 13 000L d’eau alors que 30L d’eau suffisant pour produire 1kg de légumineuses ( soja, haricots blancs, lentilles, petits pois, pois chiche…) et elles apportent des protéines tout comme la viande.
Au stand du GPS pour tracteur, on nous a expliqué que le tracteur peut être conduit sans toucher le volant et qu’on peut utiliser un terminal pour contrôler plusieurs outils.
En mangeant local, on réduit le nombre de véhicules sur la route et dans les airs, ce qui limite les gaz qui polluent l’environnement. Il faut bien remplir et ranger les camions lorsqu’on charge leurs marchandises pour économiser de la place et ainsi moins polluer la planète.
A partir du chanvre, nous pouvons produire de la farine, de l’huile, des isolants, des briques. Autour de la ville d’Evreux, il a des labours : ce sont des champs cultivés. Dans ces champs, il y a 55% de blé, 20% de colza et 7% d’orge.
Dans l’unité de tri du SETOM, on trie et recycle les déchets puis dans l’unité de valorisation énergétique, on brûle certains déchets pour créer de l’énergie.
Dans les laboratoires de la fac, ils travaillent sur les composants possibles pour les prothèses artificielles à mettre dans le corps humain. Nous avons appris que ces constituants devaient être hydrophiles car notre corps est constitué de 70% d’eau. L’acier par exemple est hydrophile. Tous leurs appareils sont reliés à des ordinateurs et ils nous ont dit qu’ils parlaient souvent en anglais et rédigeaient leurs observations en anglais. Il y avait un microscope électronique très puissant pour observer les échantillons de matériaux qui mesure au nanomètre près.
Nous avons découvert le mimosa pudica qui est une plante rampante d’Amérique tropicale qui referme ses feuilles quand on la touche pour se protéger. Elle montre aussi ses épines, qui sortent à la base des feuilles. Quand il n’y a plus de danger, les feuilles se réouvrent pour profiter du soleil. »
Vous trouverez aussi ci joint l’excellent exposé réalisé par Valentine : un travail très complet, soigné, rédigé avec humour et talent.

PDF - 2.7 Mo
Exposé de Valentine

Portfolio automatique :