Vous êtes ici : Accueil > Sciences physiques > Thomas Pesquet, un français dans l’espace
Publié : 20 novembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Thomas Pesquet, un français dans l’espace

Après plus de 48 heures dans leur capsule spatiale Soyouz, le Français Thomas Pesquet, le Russe Oleg Novitski et l’Américaine Peggy Whitson se sont installés dans la station spatiale internationale (ISS), dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre.

Partis le jeudi 17 novembre, à 21 h 20, ils ont mis plus de quarante-huit heures avant de s’amarrer à la Station spatiale internationale en orbite à 420 kilomètres de la Terre.

Pour cette mission, baptisée « Proxima » – en hommage à l’étoile la plus proche de notre soleil, Proxima du Centaure –, les trois équipiers resteront six mois à bord de la station, où ils ont rejoint les Russes Andreï Borisenko et Sergueï Ryzhikov, et l’Américain Shane Kimbrough.
Il s’agit de la neuvième mission européenne de longue durée dans l’espace et Thomas Pesquet est le dixième français à partir dans l’espace.

Il mènera 62 expériences pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA) et du Centre national d’études spatiales (CNES), en plus des 55 autres expériences menées en coopération avec les agences spatiales américaine, canadienne et japonaise.

Le Français étudiera l’impact de la micropesanteur sur la musculature, une analyse dont les résultats pourraient aider à soigner les myopathies. Il essaiera aussi des technologies susceptibles de révolutionner la purification de l’eau ou des matières autonettoyantes utilisables à terme dans les hôpitaux.