Vous êtes ici : Accueil > VIE PEDAGOGIQUE > Français - Latin > Les 6B et 6E au théâtre jeudi 25 avril
Publié : 2 mai
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les 6B et 6E au théâtre jeudi 25 avril

Les élèves de 6B et 6 E ont assisté à un spectacle jeudi 25 avril au Kubb. Il s’agissait d’une pièce de théâtre tirée d’un livre de Louis Sachar : Le passage.

Voici quelques avis :

Ce matin, nous sommes allés voir une pièce de théâtre intitulée « La mécanique du hasard ». C’est une pièce qui est très captivante et intéressante. Elle est également surprenante, j’ai eu des sursauts car les acteurs interprètent plusieurs rôles. Les comédiens jouent très bien.
Mathilde.

J’ai bien aimé le spectacle parce que c’était drôle et il y a beaucoup de scènes qui m’ont fait rire. L’histoire est organisée de manière un peu bizarre et il faut voir le spectacle jusqu’à la fin pour tout remettre en place et comprendre toute l’histoire.
Jacqueline.

J’ai trouvé ce spectacle bien. J’ai bien aimé le fait qu’il n’y ait que deux acteurs pour interpréter tous les rôles, même s’il faut bien comprendre, sinon on peut être perdus. J’ai bien aimé Stanley car c’est le personnage principal. On raconte son passé et l’histoire de ses ancêtres. On ressent bien les émotions. Léomée.

Ce matin, nous sommes allés voir une pièce de théâtre qui s’intitule « La mécanique du hasard ». C’était très intéressant, la pièce racontait l’histoire de Stanley. Les acteurs ont bien joué leur rôle. C’était à la fois amusant, intéressant et spectaculaire. Cette pièce a été représentée au Kubb. Ana.

J’ai adoré l’histoire ; les personnages sont très bien joués ; le son était bien avec les ambiances. Le frigo est souvent utilisé pour plusieurs objets (barque, coffre, trou...). Je conseille cette pièce pour l’histoire, elle est très cool ! Louis.

Jeudi 25 avril, nous sommes allés voir une pièce de théâtre : « La mécanique du hasard ». Ce qui m’a le plus touché, c’est quand Zéro mourrait de soif et que Stanley le sauve. Quand X-Ray a volé le « truc », cela m’a surpris.
Marceau.

Nous sommes allés voir « La mécanique du hasard ». Ce qui m’a plu, c’est le fait qu’ils jouent plein de rôles à deux et quand ils se portent. Ce qui m’a surpris, c’est qu’ils se fassent un bisou alors que ce sont des comédiens. Ce que je n’ai pas aimé : rien ! Les points positifs, c’est le frigo qui sert à faire tous les objets. Les points négatifs, il n’y en a pas. J’ai préféré la fille car je trouve qu’elle joue bien les personnages. Ce qui m’a le plus marqué, ce sont les lézards, car ils font peur.
Justine.

On est allés au théâtre le 25 avril. Ce que j’ai aimé, c’est l’originalité et le fait qu’ils peuvent donner vie à deux à une histoire. Je trouve que tout était très bien. A deux, ils ont donné vie à tous les personnages de l’histoire. Le son m’a plu aussi.
Alicya.

Dans ce spectacle « la mécanique du hasard » que nous avons vu, il y a des choses qui m’ont surprise, interpellée... Ce qui m’a surprise, c’est comment il change de personnages, de tête... C’était un très bon spectacle humoristique. Les comédiens étaient très forts, ils interprétaient les scènes extrêmement bien. J’ai ressenti diverses émotions : du rire, de la joie, de l’étonnement... En fait, le spectacle « La mécanique du hasard » est super pour les petits comme pour les grands !
Olivia.

Hier, j’ai été voir « La mécanique du hasard ». Cela m’a beaucoup plu, car je me suis identifié à Stanley Yelnats, puisque moi aussi, il m’arrive parfois d’être au mauvais endroit au mauvais moment. J’ai aimé X-Ray car il était très drôle et que c’était le dur du camp. Et j’ai aimé Zéro parce qu’il était fort, alors qu’il est petit et maigre.
Aaron.

J’ai bien aimé car c’était original, humoristique et effrayant. Les acteurs jouaient plusieurs rôles. Tout comme le frigo qui jouait le rôle de la montagne, du bureau, du lit, du trou... Mais le personnage que j’ai le moins aimé, c’est X-Ray, pas parce que les acteurs ne le jouaient pas bien, mais je le trouve méchant.
Baptiste.

« La mécanique du hasard ». Ce qui m’a impressionné, c’est tout le texte qu’ils devaient apprendre parce qu’ils faisaient au moins dix personnes alors qu’ils n’étaient que deux. Ce qui m’a surprise c’est quand les plantes sont sorties du frigo, en plus on ne les voyait pas avant. Je n’ai pas aimé quand ils se sont embrassés. Mon moment préféré c’est quand ils se sont aidés pour grimper la montagne. Et puis le spectacle était marrant.
Lisa.

J’ai bien aimé ce spectacle car il y avait cette histoire de malédiction où Stanley se trouvait toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Je trouve que s’il n’y avait pas eu d’amitié entre Zéro et Stanley, cette histoire n’aurait pas énormément de sens. Mais ce qui m’a surprise, c’est qu’il n’y avait que deux acteurs pour plusieurs rôles. J’ai été vraiment étonnée car cela demande beaucoup d’entraînement et pas mal de confiance en soi. Aussi le fait que le frigo joue plusieurs rôles ça m’a épatée. Je suis contente d’avoir vu cette pièce !
Soline.

Nous sommes allés voir une pièce de théâtre nommée « La mécanique du hasard ». Ce qui m’a plu c’est l’amitié entre Zéro et Stanley. Mes personnages préférés ont été Zéro, Stanley et X-Ray. Les personnages que j’ai détestés ont été l’institutrice et Monsieur Monsieur, car je ne les ai pas trouvés très gentils, ils prenaient un peu les ados pour des exclaves. Ce spectacle était étonnant et original car il n’y avait qu’un frigo pour jouer plusieurs rôles. C’est la musique du rap qui est restée dans ma tête. Dans cette histoire, il y avait de l’amitié, de la malchance, de la malédiction.
Auxane.

Le jeudi 25 avril, nous sommes allés au théâtre pour voir « La mécanique du hasard ». Cette pièce raconte une histoire d’amitié entre Zéro (Hector Zéroni) et Stanley. Dans le spectacle, j’ai beaucoup aimé le moment où ils gravissent la montagne car ils font une sorte de danse ; par exemple, quand la fille porte le garçon et le fait tourner. J’ai aussi aimé les sons, surtout celui des battements de cœur. Mais je n’ai pas aimé les moments où ils décrivaient la douleur que Stanley ressentait. C’était horrible, j’avais l’impression d’être à sa place.
Margot.

Nous sommes allés au théâtre voir « la mécanique du hasard » ; c’est très intéressant. C’était touchant car Zéro n’avait pas de famille, ne savait ni lire, ni écrire. Et ça m’a touchée encore plus quand Stanley avait appris à Zéro à lire et à écrire, c’était beau. Il y avait beaucoup d’imagination avec le frigo. C’est le premier théâtre qui m’a le plus touché et c’était magique !
Maëlys.